ACCUEIL |  CONTACT |  PLAN D'ACCES |  CONSULTATIONS-HONORAIRES |  IMC |  LA RADIO |
AU SUJET DE...
MINCIR ET RESTER MINCE
REGIMES NUTRITIONNELS
   Enfants
MES ARTICLES
RECETTES


mailto HBWebsites

Le petit déjeuner de l'enfant et de l'adolescent

"La destinée des nations dépend de la manière dont elles se nourrissent" -  Brillat-Savarin (Philosophie du goût)

Le jeune qui est emmené précipitamment à l'école le matin est trop souvent soumis aux mauvaises habitudes des adultes. Le petit déjeuner ne doit pas être escamoté et l'enfant ou l'ado doit être réveillé suffisamment tôt afin de permettre un appétit, celui ci s'éveillant grâce au cortisol, hormone de réveil.

Le petit déjeuner devrait apporter 25 % de la ration calorique journalière, et 20 à 25 g de protéines, soit à 6 ans, minimum 400 kcal jusqu'à maximum 750 kcal en fin de croissance pour les plus grands, à activité physique moyenne.

Dans ces conditions, il permet d'attendre, sans diminution d'activité et de vigilance, le repas de midi. Sinon, l'organisme, à jeun pendant 16 heures (du dîner de la veille à 20h00 au déjeuner du lendemain à midi), accusera en fin de matinée une défaillance que de nombreuses études ont mis en évidence, et en milieu scolaire, une baisse d'attention.

Le petit déjeuner est un repas important et sa consommation quotidienne repose en grande partie sur sa diversité.

La formule 421 GPL devrait lui être appliqué :

  • 4 rations de Glucides : 3 ou 2 farineux de préférence complet (pain, biscottes, céréales) et 1 ou 2 sucres (fruits, compote, miel et/ou confiture).

  • 2 rations de Protéines: des œufs, du fromage et/ou des produits laitiers pour l'apport en P animales, et des flocons de germes de blé ou autres céréales riches en P végétales.

  • 1 ration de Lipides : de bonne qualité, comme le beurre, digeste et riche en vitamines favorisant la consolidation des os, et comme les fruits oléagineux de chez nous : noix, noisettes et amandes, riches en acides gras essentiels ou oméga 3-6-7-9, et qui dit essentiels, signifie que notre organisme ne peut les fabriquer et, donc qu'il a besoin d'un apport alimentaire.

La noix, riche en oméga 3, dont sa forme nous rappelle le cerveau va contribuer à une meilleure concentration scolaire et de bonnes fonctions cognitives.
En effet, des études récentes font la corrélation entre les enfants souffrant de dyslexie, d'hyperactivité ou de troubles de mémoire avec une carence en acides gras essentiels.

Bien plus qu'un concept calorique, l'alimentation du petit déjeuner, avec l'association de farineux et de protéines, libère un acide aminé essentiel, le tryptophane, précurseur de la sérotonine, 'ingrédient' d'une bonne humeur, d'une émotivité stable et de la qualité du sommeil ; et précurseur de la vitamine B 3, jouant un rôle important dans la production d'énergie et dans l'équilibre psychique.

Quantitatif, un bon petit déjeuner permet une attention scolaire fin de matinée et il évite le coup de pompe après le repas de midi, les grignotages de fin d'après midi et une faim insatiable au repas du soir.
Qualitatif, par sa richesse en vit B, C, A, D, E, K, en calcium, en phosphore, en fer, en silice, en magnésium et acides gras essentiel, il assure une bonne croissance, un bon mental, une bonne mémoire, et il optimalise la santé autant pour les enfants que les adultes.

Réhabilitez l'importance du petit déjeuner.


  Visitez ce site et pour tous renseignements, vous êtes les bienvenus à un premier échange sur la page contact, celui ci est gratuit et sans engagement...

Contact | Copyright © 2009 dietetique-nutrition-genevieve.com & HB Websites - Dernière mise à jour: 03/10/2010 22:53:45